ACCUEiL

disques

CHRONiQUES MUSiCALES

AUTRES

À la manière de...

Bjørn Riis
A Fleeting Glimpse (2022)


Stakhanoviste du prog néo-gilmourien, Bjørn (avec un o barré) a déjà remis ça mais avec un EP, cette fois, point trop n’en faut.

Soit 30 minutes de tics floydiens acceptables mais pas franchement dans la fraîcheur ultime.

D’ailleurs d’après Riis qui l’a dit à quelqu’un d’autre que moi, il a voulu faire à la manière de...

En effet le premier titre rappelle beaucoup « Great Gig in the Sky ». de la face cachée du machin qui cartonne encore dans le monde entier. On entend même les vocalises féminines pas loin d‘être identiques à l’original (la chanteuse qui s’y colle a d’ailleurs évolué dans le groupe de Gilmour).

Après on a droit à des instrus avec belles guitares mais ils sont un peu trop longs et sans grand d‘attrait.

Pour finir on a une autre titre chanté encore plein de tics floydiens (citations presque de thèmes de l’ancien groupe de Nick Mason).

Bon tout ceci est cool, à la Gilmour, c’est souvent nonchalant et s’écoute sans déplaisir, la guitare est sympa tout du long, les vocaux vraiment peu agressifs mais cet EP touche peu de par justement le flagrant manque d’originalité qui comme disait l’autre est l’art de camoufler sa source.

 

_____________________________________________________________________________

LA CHRONiQUE D'UN AUTRE ALBUM DE 2022
_____________________________________________________________________________

Vortex
Derek Sherinian


... un exercice de haut vol plutôt glacé...