ACCUEiL

disques

CHRONiQUES MUSiCALES

AUTRES

daube un jour,
daube toujours !

Def Leppard
Diamond Star Halos (2022)

Def Leppard a toujours été plus ou moins naze et a même eu du succès, ce qui n'est pas très étonnant vu le nombre de médiocrités qui emportent régulièrement l'adhésion dans la musique rock et ses larges environs.

Et je me suis dit qu’un groupe qui est encore là des chiées de plombes après ses débuts a dû, s’il est lucide et sincère (pourquoi pas ?), en partant du principe que l’expérience est la somme de toutes ses erreurs, bigrement s’améliorer...

En fait, il n’en est rien bien sûr et ce disque qui est je ne sais pas quel numéro de leur bien longue discographie est aussi faiblard que les rares que j’ai entendus du groupe.

Rien n’accroche dans ce banal et terne hard-rock-pop avec ces vocaux moches, ces mélodies faiblardes et sans fraîcheur, et les gars ont beau balancer plein de solos de guitare, ça n’apporte rien de plus. Quant aux balades désolantes, elles naviguent entre celles de Chicago (le groupe) et Adams (Bryan).

Bref, inutile que j’insiste avec ce groupe, Def Leppard, ce sera grosses daubes ad vitam aeternam.

 

_____________________________________________________________________________

LA CHRONiQUE D'UN AUTRE ALBUM DE 2022 _____________________________________________________________________________

Atom Death Mother
Eddy Waters

... à emporter sur l'île déserte...