ACCUEiL

disques

CHRONiQUES MUSiCALES

AUTRES

on peut passer outre

Placebo
Never Let Me Go (2022)

Les gars de Placebo ne semblent pas connaître le latin d'où est tiré le mot qui leur sert de nom. En effet, Placebo signifie : "je plairai".

Bon, c'est vrai, on peut considérer que rien n'est jamais acquis, à l'homme, ni sa force, ni sa faiblesse, que rien n'est définitif et que tout peut arriver, même le meilleur. Et que donc, un jour ou l'autre, Placebo pourrait même avoir un effet réellement efficace sur l’auditeur que je suis mais ce n’est pas le cas pour l’instant car, dans ce disque à la vilaine pochette et bien mal nommé, les vocaux sont neutres à l’extrême, les guitares pas assez agressives, les mélodies de médiocre qualité et l’ensemble manque bigrement de caractère.

Du coup, à l'instar du médicament factice du même nom, ne contenant aucune substance active, le fade et terne Placebo est en définitive sans effet positif sur le malade de la musique (moi... ou toi ?)

Il n'en reste pas moins vrai que l'absorption de cette œuvre induit un pourcentage non négligeable d'effets indésirables (lassitude rapide, somnolence, rejet, etc...)

Bref, je conseillerai vivement de passer outre cette petite musique pop-rock monocorde, inconsistante et d’une platitude qui peut surprendre.

 

_____________________________________________________________________________

L'iNTERViEW DU CHANTEUR DE PLACEBO
_____________________________________________________________________________

Un Chanteur authentique
Brian Molko

... où il nous dit tout sur la couleur de ses chaussettes, ses bouquins de chevet et bien d'autres choses encore...