ACCUEiL

disques

CHRONiQUES MUSICALES

AUTRES

des teutons pas flingueurs

Rammstein
Zeit (2022)

Parfois, désoeuvré, je ne sais plus quoi écouter mais comme je m’appelle effet larsen du coup je ne crains pas de me plonger avec une témérité non feinte dans des trucs affolants comme notamment ce combo d’outre-Rhin nommé Rammstein mot qui signifie dans la langue de Johann Wolfgang von Goethe : ceux qui trouvent leur inspiration en trempant leurs pavillons dans de la daube bien fraîche.

Et dès l’entrée en matière de ce "Zeit" (temps en français, lequel ? Celui d’arrêter les frais, peut-être ?) j’ai cru avoir affaire à un groupe qui se la jouait parodique dans un truc outrancier et presque fendard entre la pop, le metal, le vulgaire, rien et n’importe quoi.

En fait, Rammstein, c’est tout premier degré et dans le banal jusqu’au bout de l’œuvre vite répétitive et même ridicule. Soit une grosse tarte indigeste saupoudrée de stéréotypes, super bien produite, certes, très commerciale, bien sûr, mais sans attrait et très complaisante, avec des gus qui en malus brament par intermittence tout dans la mocheté et le vulgaire. En plus ces vocaux en allemand et ces synthés qui parfois dégoulinent de partout, j’avoue, c’est trop.

_____________________________________________________________________________

LA CHRONiQUE D'UN AUTRE DiSQUE DE 2022 _____________________________________________________________________________

The Elephants Of Mars
Joe Satriani

... avec un souci constant de ne pas jouer le virtuose nombriliste et emmerdant...