ACCUEiL

disques

CHRONiQUES MUSiCALES

AUTRES

avec quelque chose d'hendrix

Robin Trower
No More Worlds To Conquer (2022)

Avec encore une pochette peu représentative de la musique jouée, le guitariste Robin Trower, vieux de la vieille (pas loin de 80 piges) , propose le même album que le précédent et même que celui d'encore avant et peut-être que le suivant.

Soit un rock cool, un peu blues sans être du blues-rock ni encore moins du blues.

C’est assez classique, sans la moindre folie et sans la voix de Trower qui allait mieux avec ce genre musical dans les précédents albums alors que le nouveau chanteur ne me convient pas particulièrement.

Bref, ce blues-rock manque un peu de vigueur mais est quand même agréable surtout à cause du jeu du vieux Robin qui comme d’hab propose des moulons de solos de sa guitare sympathique avec un petit quelque chose d’Hendrix car on a tous quelque chose d’Hendrix... enfin, lui surtout.

_____________________________________________________________________________

l'image du jour _____________________________________________________________________________

Trower cherchant sa voie en 66 !



Le voici (à droite) à ses débuts dans un groupe nommé les Paramounts.