ACCUEiL

disques

CHRONiQUES MUSiCALES

AUTRES

quand s'arrêteront-ils
pour de bon ?

Scorpions
Rock Believer (2022)

 

Eh ouais, tu ne te fourvoies pas cher ami hard-rockeur, il s'agit en effet du célèbre Scorpions, oui, celui-là même dont on avait appris avec satisfaction... pardon... stupéfaction, il y a quelques années déjà, que c’était terminé !

Eh oui, ce sont les mêmes gars que ceux qui débutèrent guère après le baby boom comme groupe génial formé de Max Kartoffel (chant), Raymond Bretzel (grosse caisse) sur une idée géniale de Marcel Schnaps (tuba). Ce dernier trouva d'ailleurs le nom du groupe se rappelant amèrement avoir été piqué par un scorpion alors qu'il était assis dans l'herbe du Horst Tappert Park de la ville de Hanovre. Remarque que la présence incongrue de cet arachnide en Allemagne était déjà le signe du début du réchauffement de la planète !

Marcel Schnaps venant de se faire piquer par un scorpion !

 

Donc, ce groupe inventeur patenté du hard-beauf-rock mou revit ou plutôt n’avait pas arrêté comme une sorte de Stones teutons et propose un truc bien fait qui pourrait même plaire le temps de se boire une bonne bière étant d'une qualité pas loin du nombre incalculable de daubes, pardon... chefs-d'œuvres qu’il a proposés sans sourciller depuis son premier 33 tours nommé "Strudel for ever" qui marquait son indéfectible attachement à son pays d'origine suivi par le génial "Scorpions Live at the Oktoberfest".

Le groupe Scorpions se préparant à monter sur scène à l'Oktoberfest de Munich.

 

Du coup, un siècle après, ou pas loin, nous voici médusés devant une nouvelle sublime oeuvre du groupe Scorpions et à l’écoute de cet inouï disque de hard-variétoche-rock au titre poilant et à la voix du chanteur toujours aussi bouleversante, on peut se poser la question : c'est quand qu'ils s'arrêteront pour de bon ?

 

_____________________________________________________________________________

LA CHRONiQUE D'UN AUTRE ALBUM DES ARCHiVES D'EFFET LARSEN _____________________________________________________________________________

Hey What
Low

 

... une agréable surprise !...