ACCUEiL

disques

CHRONiQUES MUSiCALES

AUTRES

je n'attends par le "5 "
avec impatience
!

Slash
4 (2022)

 

Slash (featuring Myles Kennedy and The Conspirators dont on ne sait pas vraiment ce qu’ils conspirent) est un guitariste qui a fait partie jadis d’un des groupes les plus grotesques de l'histoire du hard-rock où officiait un des pires hurleurs du siècle à faire presque passer un braillard de metal extrême pour Philippe Jaroussky.

Et là avec ce "4", Slash, gars surtout connu pour son look fendard, en est à son quatrième truc de...
- Hard-rock ?
- Ouais, t’as raison !

Et le gars n’a pas évolué. Tu me diras que le hard-rock n’évolue pas, certes, mais Slash aurait pu y mettre quelque chose de moins réchauffé, d'un peu plus excitant et ses solos de guitare y sont d’une désolante platitude.

En malus, aux vocaux on a droit (si l’on peut dire) à un certain Myles Kennedy à peine meilleur que l’ancien hurleur de l’ancien groupe de Slash dont le nom était Spinal Tap si je me souviens bien mais tu peux aller vérifier si tu as des doutes.

Bref, voilà un quatrième album tout dans le convenu, sans
idées, avec de l’énergie pour que dalle. Je n’attends pas le "5" avec impatience.

 

_____________________________________________________________________________

LA CHRONiQUE D'UN AUTRE ALBUM DES ARCHiVES D'EFFET LARSEN _____________________________________________________________________________

Lips On Fire
Journal Intime

 

... d'autres covers d'Hendrix !...